Share
mardi 5 juillet 2016 - 14:30

Les missions de l'expert-comptable

Un expert-comptable : pour quoi faire ?

Un chef d’entreprise peut tenir lui-même sa comptabilité, ou embaucher un comptable. Il peut aussi choisir d’externaliser cette mission, et bien d’autres, à un expert-comptable.

Un expert-comptable est un généraliste de votre entreprise, véritable simplificateur de complexité administrative. 

Il est le seul professionnel à pouvoir :

  • tenir, surveiller et arrêter votre comptabilité ;
  • la réviser et l’apprécier ; 
  • attester de sa régularité et de sa sincérité.

La comptabilité n’est pas son seul domaine d’intervention, il peut également vous accompagner sur les sujets suivants :

  • aide au financement ;
  • évaluation d’entreprises ;
  • mise en place d’outils de gestion, secrétariat juridique ;
  • établissement des bulletins de paie ;
  • missions légales auprès des comités d’entreprise ;
  • conseil à l’export ;
  • établissement des déclarations fiscales et assistance en cas de contrôle fiscal ;
  • réorganisation administrative (informatique, gestion du personnel, recrutement)…

L’expert-comptable intervient ainsi en appui à chaque étape de la vie de votre entreprise et dans tous les secteurs de l’économie : entreprises, associations, secteur public, secteur agricole, particuliers…

Véritable coach, il vous conseille et vous assiste dans vos choix stratégiques et dans leur mise en œuvre opérationnelle.

A noter : bien qu’ayant souvent les deux qualités, l’expert-comptable ne doit pas être confondu avec le commissaire aux comptes, dont le recours est obligatoire pour certaines sociétés en fonction de leur forme juridique ou lorsqu'elles franchissent certains seuils.

Pour plus de détails, retrouvez dans cette rubrique l'ensemble des missions d'accompagnement de l'expert-comptable auprès de l'entrepreneur. 

OUVRAGES À TÉLÉCHARGER

  • Réglementation de l'expertise comptable (mise à jour 30 juin 2016)

    reglementation-maj.pdf

    Retrouvez dans cet ouvrage, l'ensemble des textes régissant la profession, dont l'ordonnance du 19 septembre 1945 modifiée par la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, dite loi Macron du 6 août 2015, le décret du 30 mars 2012 modifié par les décrets du 12 avril 2016 et du 29 juin 2016, ainsi que le Règlement intérieur de l'Ordre modifié par les arrêtés du 23 novembre 2015 et du 14 juin 2016.
    Téléchargement