Charles-René Tandé, président de l'Ordre des experts-comptables

Deux nouveaux réseaux bancaires rejoignent le dispositif « Crédit 50 K€ »

Mercredi 17 octobre - Le Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables et la Confédération nationale du Crédit Mutuel ont signé une convention de partenariat afin que le Groupe Crédit Mutuel puisse intégrer le dispositif « Crédit 50 K€ ». Le Groupe Crédit Mutuel est composé de deux réseaux bancaires distincts, celui du Crédit Mutuel et celui du CIC.

Lancement de FranceNum

15 octobre - La plateforme FranceNum a été inaugurée par Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État auprès du ministre de l’Économie et des Finances et du ministre de l’Action et des Comptes publics en présence de Charles-René Tandé, président du Conseil supérieur. Mounir Mahjoubi a affirmé que les experts-comptables étaient les « activateurs clés » de la transformation digitale des entreprises. Charles-René Tandé a indiqué que : « L’exploitation de la donnée est primordiale pour se placer sur un secteur. L’idée est d’établir un auto-diagnostic / e-reputation et cybersécurité ». Il appelle tous les experts-comptables à se référencer sur la plateforme de la DGE accessible ici.

Revue de presse

15 octobre - Accéder à l'article

Le Congrès : « Cette forte participation témoigne de l'engouement de notre profession pour les enjeux importants à venir. Nous devons avoir une vision au bénéfice de nos cabinets. Ces derniers doivent définir de vraies stratégies, en tenant compte des évolutions technologiques et législatives. La blockchain, le big data ou encore l'intelligence artificielle sont perçus comme des évolutions angoissantes. Si aucun secteur d'activité n'est menacé de disparition, certaines tâches seront automatisées et disruptées. Il faut voir ces évolutions comme des opportunités. L'occasion de montrer l'agilité et la capacité d'adaptation de notre profession. Il conviendra d'accompagner la formation numérique des experts-comptables pour qu'ils puissent, avec efficacité, répondre aux attentes de leurs clients ».

73e Congrès

Du 10 au 12 octobre - A l'occasion du 73e Congrès, le président de l'Ordre s'est présenté de nombreuses fois aux côtés :

  • de l'équipe du Conseil supérieur sur son stand
  • de l'association des femmes experts-comptables pour remettre les prix de la prix de la profession (voir les photos)
  • des nouveaux partenaires de l'Ordre présents sur le congrès (voir les photos)
  • de Jean Bouquot, président de la CNCC, et Edouard Philippe, premier ministre, pour la plénière de clôture de l'événement (en voir plus).

Revue de presse

11 octobre - Accéder à l'article

Entretien avec Charles-René Tandé - extraits :

« Il arrive que le client ne sache pas ce que nous pouvons faire : il nous faut apprendre à davantage communiquer sur nos compétences. (…) En matière de cybersécurité, nous pouvons aider les PME à détecter les points d’insuffisance, voire d’alerte, et mettre des outils à disposition des chefs d’entreprise… (…)

Chaque cabinet doit réfléchir et faire ses choix stratégiques : certains voudront poursuivre leurs missions traditionnelles, d’autres souhaiteront les élargir et les diversifier pour en développer de nouvelles. Certains vont opter pour une spécialisation dans un secteur ou un domaine, d’autres préféreront évoluer vers le «full service» au service des petites entreprises. En tout état de cause, le numérique ouvre de formidables perspectives et la loi Pacte permet aujourd’hui aux experts-comptables d’élargir le champ de leurs activités. Il faut en saisir toutes les opportunités et nous développer sur nos deux piliers : la confiance que nous apportons et la performance que nous recherchons systématiquement pour satisfaire nos clients. (…)

La loi Pacte nous touche tout d’abord négativement en affectant notre profession sœur, les commissaires aux comptes. Heureusement, la loi Pacte comprend aussi des éléments positifs pour notre profession.

Tout d’abord, le numérique et la RSE vont être officiellement inscrits dans nos domaines de compétence. Ensuite, il sera désormais possible pour un chef d’entreprise de déléguer à son expert-comptable l’ensemble de sa fonction administrative. Par ailleurs, comme les avocats, nous pourrons désormais facturer des « success fees » (honoraires de succès), alors que nous ne pouvions jusqu’à présent facturer qu’au forfait ou au temps. Vous l’aurez compris, c’est un changement de paradigme tant pour les cabinets que pour nos clients et là encore, nous devrons nous attacher à être pédagogues. Enfin, comme dans les pays anglo-saxons, la place de l’expert-comptable en entreprise sera désormais reconnue. Cela va faciliter les allers-retours entre l’entreprise et la profession libérale ».

Revue de presse

10 octobre - Accéder à l'article

Le Congrès :

« Un congrès c’est un moment d’échanges, de réflexion. Le monde évolue constamment : il y a des évolutions technologiques, législatives... C’est l’occasion de réfléchir à sa stratégie de cabinet, liée au développement des compétences, au service des entreprises. C’est un moment important : un moment de recul pour mieux rebondir. (…)

La loi PACTE est un assouplissement en faveur des entreprises. Nous avons été porteurs d’idées en faveur des entreprises sur la transmission ou des évolutions du pacte Dutreil, d’autres évolutions et simplifications pourront être intéressantes pour les clients comme la création d’un mandat implicite (plus simple, moins de papier), la mise en place d’un mandat de règlement. Le chef d’entreprise pourra ntégralement déléguer la partie administrative :  l’expert-comptable pourra même payer ses factures. Cet assouplissement promet une meilleure relation. (…). Le prélèvement à la source est aussi un sujet d’actualité depuis plusieurs mois. Nous avons fait des propositions d’évolution. Faire des déclarations fiscales pour les particuliers fait aussi partie des missions de l’expert-comptable ».

Revue de presse

3 octobre -  Accéder à l'article

Le Congrès et la loi PACTE :

« Nous voulons que le 73e Congrès soit le moment pour chacun de bâtir, de rebâtir ou de conforter les fondements de sa stratégie de cabinet ou pour le moins de réfléchir à celle-ci. Il n'y a pas qu'une stratégie valable et c'est le rôle de l'Ordre de montrer les différentes options offertes par notre réglementation. C'est aussi le rôle de l'Ordre d'accompagner les experts-comptables dans l'acquisition et la mise en valeur de leurs compétences; ces compétences que le marché ne perçoit pas toujours mais qui existent dans nos cabinets ou qui peuvent être développées. (…)

Concernant la loi PACTE, nous pouvons citer quelques mesures qui vont simplifier la vie des cabinets et leur permettre d'adapter leurs pratiques aux besoins de leurs clients :

• la possibilité de procéder pour le compte du client à des paiements à destination des fournisseurs ;
• la mise en œuvre du mandat implicite qui permettra à l'expert-comptable d'interagir avec l'administration fiscale et les organismes de Sécurité sociale pour le compte de son client sans formalité supplémentaire que ce qui est prévu dans la lettre de mission ;
• la possibilité de moduler les honoraires en fonction des résultats de nos travaux, à l'exclusion bien sûr des missions de tenue de comptabilité, de révision comptable ou participant à l'établissement de l'assiette fiscale ou sociale du client. (…)

Le projet de l'intégration dans l'Ordre des diplômés d'expertise comptable exerçant en entreprise devrait permettre de faciliter les parcours professionnels entre l'exercice en entreprise et l'exercice libéral ou associatif. C'est un enjeu important en matière de diversification des compétences ».

Edito du SIC d'octobre 2018

Octobre - « L’année dernière, à la même époque, nous tenions notre congrès à Lille sur la thématique du conseil, et la profession, par sa très forte mobilisation, montrait qu’elle avait bien pris en compte l’enjeu lié au développement du conseil et la nécessité de faire évoluer son modèle.
[...]
Un an après, on peut considérer que les difficultés liées à la mise en œuvre de la DSN sont derrière nous. Les inquiétudes de la profession concernent désormais principalement le prélèvement à la source et la promotion du Titre emploi services entreprises par le Gouvernement. »

Lire l'édito

Convention de partenariat avec l'ordre des infirmiers

3 octobre - L’Ordre des experts-comptables et l’Ordre des Infirmiers signent leur convention de partenariat pour mieux accompagner les infirmiers dans leurs démarches de création d'activité, de reprise de patientèle, de financement, de connaissance de la fiscalité. Un service de plus rendu par les Ordres.

Journée annuelle de la prévention

2 octobre - Cette journée a permis aux professionnels engagés dans la prévention des difficultés des entreprises de se retrouver et d’échanger sur différents thèmes : Reprise à la barre du Tribunal : étude de cas pratique, Le financement de la prévention, Actualités sur le volet "rebondir" de la loi PACTE et spécificités : associations, exploitations agricoles, cautions et la Prise en charge du dirigeant, orientations et solutions existantes.

De nombreux intervenants seront présents pour enrichir les débats : juges des tribunaux de commerce, avocats, mandataires et administrateurs judiciaires, chefs d’entreprises, commissaires aux comptes et experts-comptables. Charles-René Tandé a, quant à lui, participé à l'ouverture de cette journée aux côtés de Jean Bouquot, président de la CNCC, et Olivier Boucherie, président du CRCC de Versailles.

Revue de presse

29 septembre - Accéder à l'article

Le prélèvement à la source :

« Le gouvernement fait une grosse erreur de communication en disant que tout ça ne coûterait rien . Bien sûr que le surcroît de travail sera facturé d'une façon ou d'une autre . Mais ça ne va pas ruiner les entreprises , comme le laissent entendre certains représentants patronaux . Faut pas exagérer... », s' indigne Charles-René Tandé , président de l'ordre des experts-comptables

Certains cabinets appliqueraient une hausse prohibitive du bulletin de paie, Charles-René Tandé indique ne pas avoir directement eut vent de ces abus mais indique : « Si ça existe, ça doit concerner moins de 1 % des gens, c' est epsilon, rien du tout ».

Edito du SIC de septembre 2018

Septembre - « Une fois n’est pas coutume, cet éditorial ne sera pas consacré à l’actualité politique et à l’action que nous menons dans le cadre du texte PACTE. Nous sommes entrés dans la dernière ligne droite (si le texte n’est pas une fois de plus décalé) et beaucoup de choses pourraient changer entre le moment où j’écris ces lignes et leur publication.
En cette rentrée 2018, je vous invite plutôt à prendre un peu de temps pour découvrir, ou redécouvrir, les très nombreux services et outils, trop souvent méconnus, développés par les équipes du Conseil supérieur. »

Lire l'édito

Convention de partenariat entre CSOEC et CNGTC

11 septembre - L’objectif est de définir les conditions dans lesquelles le CSOEC et le CNGTC pourront mutualiser, leurs moyens et expertises dans leurs domaines de compétence afin de proposer des services visant à favoriser la transparence de la vie des affaires, à lutter contre le blanchiment d’argent et à réfléchir aux moyens d’accroître l’aide apportée aux chefs d’entreprise dans l’anticipation d’éventuelles difficultés.

Le CNGTC ainsi que le CSOEC mettent en œuvre un plan de sensibilisation des deux professions sur les mécanismes de prévention des difficultés élaborés en commun, et des actions communes pour promouvoir le rôle de chacune des professions en matière de transparence et de sécurisation de la vie des affaires dans le respect de la réglementation en vigueur.

En savoir plus

Edito du SIC de juillet-août 2018

Juillet / Août - « L’été 2018 sera un été particulièrement studieux pour l’Ordre car de nombreux projets menés de longue date pourraient connaitre un aboutissement avec la loi Pacte, présentée en Conseil des ministres le 18 juin et qui devrait être discuté au Parlement au début du prochain automne. Le Conseil supérieur, réuni en session extraordinaire le 14 juin dernier, a validé plusieurs mesures visant à faire évoluer les textes encadrant l’exercice de notre profession pour les adapter aux besoins de notre marché et a décidé de lancer plusieurs chantiers visant à positionner l’expert-comptable au cœur des flux de données. »

Lire l'édito

Assemblées générales des Conseils régionaux de l’Ordre

Entre juillet et novembre - L’occasion pour Charles-René Tandé de rencontrer les consoeurs et confrères exerçant en régions et de leur rappeler l’action du Conseil supérieur au service de la profession. 
Parmi les priorités de son mandat : la réforme territoriale, l’identification par le marché des compétences spécifiques de l’expert-comptable, le travail mené auprès des pouvoirs publics, le travail de cohérence avec la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes. Sur chacune d’entre elles, les avancées sont notoires et permettent d’illustrer concrètement l’utilité des missions de l’expert-comptable et la force de son engagement au service de l’intérêt général. L’expert-comptable : un partenaire de la croissance et un acteur de la performance !

Lancement du dispositif Crédit 50K€

3 juillet 2018 - Lancement du dispositif Crédit 50K€ afin de mettre en place un écosystème favorable, constitué des experts-comptables et des chargés de clientèle des banques, pour faciliter l’accès au financement bancaire pour les TPE/PME grâce à un accompagnement complet des entrepreneurs.

PME by CPME

12 juin 2018 - Participation de Charles-René Tandé à l’inauguration du Forum PME by CPME aux côtés de François Asselin, président de la CPME, et Jean-Baptiste Lemoyne secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères

Entretien avec Gérald Darmanin

11 juin 2018 - Charles-René Tandé s'entretient avec Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, pour échanger sur le prélèvement à la source, les dernières instructions fiscales, le rôle actuel et à venir de l'expert-comptable.

Edito du SIC de juin

10 juin 2018 - Retrouvez l'édito du président dans le SIC de juin : Confiance et performance : un projet d’avenir pour la profession

Allo-Impôt

22 mai 2018 - Charles-René Tandé accueille au Conseil supérieur, dans le cadre de l’opération allo impôt, Cendra Motin, députée de l’Isère, membre de la commission des Finances en mission spéciale pour le rapporteur général du budget sur le prélèvement à la source.

Fidef

4 mai 2018 - Charles-René Tandé se rend à l'assemblée générale de la Fidef (Fédération internationale des experts-comptables francophones).

 

Benjamin Griveaux

17 avril 2018 - Charles-René Tandé rencontre Benjamin Griveaux, secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, porte-parole du Gouvernement.

Initiatives BDE

16 mars 2018 - Initiatives BDE est un concours mettant en compétition les projets associatifs des étudiants des plus grandes écoles de management de France. Cette opération est l’occasion de promouvoir et donner à comprendre le rôle de l’expert-comptable en permettant d’apprécier à sa juste valeur sa mission de conseil. Pour cette quatrième édition et pour la deuxième année consécutive, les étudiants ont pu bénéficier de l’accompagnement et des conseils de coachs experts-comptables afin de s’assurer de la viabilité de leur projet : marketing, gestion, communication, recherche de financement...

Rencontre avec Bruno Le Maire

26 février 2018 - Charles-René Tandé rencontre Bruno Le Maire, ministre et tutelle de la profession, au sujet de la loi Pacte.

Voir les propositions

Salon des entrepreneurs

7 février 2018 - Charles-René Tandé intervient en plénière d'ouverture du salon des entrepreneurs.

Le Parisien Economie

5 février 2018 - Charles-René Tandé répond aux questions du Parisien Economie sur l'accompagnement des chefs d'entreprise.
Cliquez ici pour accéder à la Tribune complète

Vœux 2018

16 janvier 2018 - Charles-René Tandé présente ses vœux à la profession et aux représentants du monde économique. Découvrez le film d’ouverture de la soirée des vœux 2018 de Charles-René Tandé à l’ensemble de la profession. Une illustration en images et en mots de notre promesse : « malgré tous les bouleversements et la complexité de l'environnement économique, l’expert-comptable est aux côtés de ceux qui entreprennent et sont mobilisés pour la croissance ».

 

Biographie

Charles-René Tandé reçoit son diplôme d’expertise comptable en 1989. Il démarre sa carrière au sein de KPMG où il reste 17 ans à opérer à Paris, dont cinq ans à la direction de la formation, puis à Strasbourg. En 2001, il devient associé du cabinet Cogest. Basé en Alsace, ce cabinet compte quatre associés et 40 collaborateurs.
Charles-René Tandé, 58 ans, deux enfants, a toujours été très engagé au service de la profession. Impliqué pour défendre les jeunes et futurs experts-comptables, il a été président de l’Anecs (Association nationale des experts-comptables stagiaires, commissaires aux comptes stagiaires et étudiants en comptabilité supérieure) et de l’Unecs (Union européenne des experts-comptables stagiaires).
Il a présidé le Conseil régional de l’ordre d’Alsace entre 2002 et 2006 et a été membre du Conseil supérieur de l’ordre. Depuis 2013, il présidait le syndicat IFEC après en avoir été le vice-président.
En 2017, il est élu président du Conseil supérieur de l'ordre des experts-comptables.

Cabinet

Bruno Delmotte
Directeur de cabinet
Mail : bdelmotte@cs.experts-comptables.org
Tél. 01 44 15 60 52

Caroline Retout
Attachée de direction
Mail : cretout@cs.experts-comptables.org
Tél. 01 44 15 60 31

Sophie Orsonneau
Chargée de mission
Mail : sorsonneau@cs.experts-comptables.org
Tél. 01 44 15 60 89